0
0 Panier (vide)
Chajarat Mariam ( Gattilier )

Chajarat Mariam (fleur entière) 20g

8,80 €

Chajarat maryam ou herbe de jericho est une plante en provenance d'arabie saoudite réputer pour ses bienfaits pour la fertilité.

Sachet de  20 grammes 

Référence
PDP-REF-19
Disponible
Note Totale Note Totale:

0 1 2 3 4
0/5 - 0 avis

Voir les notes
0 1 2 3 4 0
0 1 2 3 0 0
0 1 2 0 1 0
0 1 0 1 2 0
0 0 1 2 3 0

  Ajouter un Avis Voir les Avis Voir les Avis

La chajarat mariam joue sur la fonction sexuelle en augmentant la production d’œstrogène dans le sang. L’accroissement de cette activité hormonale agit de fait sur les appareils reproducteurs. L’augmentation des hormones sexuels féminins permet donc de favoriser l’ovulation. Quant aux hommes, elle agit directement sur la mobilité des spermatozoïdes. Bref, vous l’avez compris, cette rose du désert est excellente pour faciliter la procréation.  

Comment la chajarat mariam facilite-t-elle la procréation ?

Au cœur de l’utérus, la chajarat mariam favorise la production de glaire cervicale. Cette substance est responsable de ce que l’on nomme les pertes blanches. Au cœur de la zone du col de l’utérus, selon les cycles, elle facilite le passage des spermatozoïdes.

C’est donc un moyen utile pour que la rencontre se fasse avec l’ovule et de fait génère l’ovulation. 

En dernier lieu, la rose de Jéricho est aussi efficace pour lutter contre les douleurs menstruelles. Elle est d’ailleurs consommée au Moyen Orient dans la période de pré-accouchement. En effet, elle favoriserait la diminution des douleurs liées aux contractions. 

La rose de Jericho : Une plante aux effets hypoglycémiants notables 

La chajarat mariam est aussi reconnue pour son action bénéfique sur la glycémie. Elle stimule la production d’insuline au cœur du pancréas. Le résultat de cette action permet de réguler le taux de sucre dans le sang. Sans pour autant traiter les problèmes de diabète, c’est un remède séduisant pour contrebalancer la consommation excessive de sucre. 

Un mode d’utilisation atypique

La chajarat mariam est vendue sous sa forme sèche et recroquevillée. On la nomme plante de la résurrection du fait de sa capacité à revivre en la réhydratant. D’un poids équivalent à 25 grammes, il suffit de la tremper dans un bol d’eau. Au bout de quelques heures, elle va commencer à redéployer ces rameaux. Elle pourra même retrouver une apparence verte sur certaines de ses branches.  Du coup, deux solutions s’offrent à vous :

  • Sous forme de décoction, il convient de laisser reposer les branches quelques heures au cœur de l’eau. Récupérez ensuite le liquide pour en boire deux tasses par jour. Cette méthode est la plus économique.
  • Consommez-la sous forme de tisane en coupant de petites branches à faire bouillir dans l’eau. Cependant, à partir de ce procédé, les branches sont utilisables une seule fois. 

Que vous la nommiez chajarat Mariam, rose de Jéricho, gattilier ou Kef meriem, cette plante atypique renferme de nombreuses vertus, parmi lesquelles une action contre l’infertilité ! Zoomons tout de suite de plus près sur cette plante utilisée pour ses multiples bienfaits depuis la nuit des temps !

Présentation de la rose de Jéricho

La rose de Jéricho aussi appelée chajarat Mariam ou anastatique (Anastatica hierochuntica) est une plante de la famille des Brassicacées. Elle pousse essentiellement sur les terres sablonneuses et arides de l’orient ; l’Arabie Saoudite, le Maroc, l’Égypte, la Syrie, la Palestine…

Elle se caractérise par une tige rameuse garnie de feuilles oblongues et de jolies fleurs blanches. Après avoir atteint sa maturité cette plante se dessèche et se pelotonne, mais dès lors qu’elle retrouve une atmosphère humide elle s’épanouit de nouveau et fait fleurir de nouvelles fleurs.

C’est une plante hygrométrique car elle a la capacité de se dilater même une fois sèche et vieillit et de se resserrer. Et cela aléatoirement en fonction de son environnement humide ou sec. Elle peut alors mesurer 4 à 6 cm lorsqu’elle est sèche et atteindre les 14 cm de diamètre lorsqu’elle est dans un milieu humide (trempée dans l’eau par exemple.)

On ne doit pas confondre l’anastatica hierochuntica avec la Selaginella lepidophylla qui porte aussi le nom de rose de Jéricho ou fausse rose de Jéricho. Contrairement à la première, cette plante appartient à la famille des lycopodiacées et provient du désert de Chihuahua aux États-Unis. Les deux ne présentent pas les mêmes vertus et ne s’utilisent pas de la même façon.

Comment la chajarat Mariam facilite-t-elle la procréation ?

Au cœur de l’utérus, la chajarat Mariam favorise la production de glaire cervicale. Cette substance est responsable de ce que l’on nomme les pertes blanches. Au cœur de la zone du col de l’utérus, selon les cycles, elle facilite le passage des spermatozoïdes.

C’est donc un moyen utile pour que la rencontre se fasse avec l’ovule et de fait génère l’ovulation.

Celle-ci joue un rôle sur la fonction sexuelle en augmentant la production d’œstrogène dans le sang. 

L’accroissement de cette activité hormonale agit de fait sur les appareils reproducteurs. L’augmentation des hormones sexuels féminins permet donc de favoriser l’ovulation.

Quant aux hommes, elle agit directement sur la mobilité des spermatozoïdes. 

Bref, vous l’avez compris, cette rose du désert est excellente pour faciliter la procréation mais pas que ! 

La rose de Jéricho : Une plante aux effets hypoglycémiants notables 

La chajarat Mariam est aussi reconnue pour son action bénéfique sur la glycémie. Elle stimule la production d’insuline au cœur du pancréas. Le résultat de cette action permet de réguler le taux de sucre dans le sang. Sans pour autant traiter les problèmes de diabète, c’est un remède séduisant pour contrebalancer la consommation excessive de sucre.

Les autres bienfaits de la rose de Jéricho…

En premier lieu, la rose de Jéricho possède des propriétés permettant de protéger le foie de certaines maladies et infections.

Ensuite, elle est idéale pour les personnes sujettes aux infections urinaires et aux retentions d’eau. En effet, celle-ci renferme des propriétés diurétiques lui permettant de stimuler la fonction rénale.

De plus, la chajarat Mariam gattilier agit sur les désagréments liés à la ménopause et aide à traiter la conjonctivite.

En dernier lieu, la rose de Jéricho est aussi efficace pour lutter contre les douleurs menstruelles. Elle est d’ailleurs consommée au Moyen Orient dans la période de pré-accouchement. En effet, elle favoriserait la diminution des douleurs liées aux contractions.

Un mode d’utilisation atypique

La chajarat Mariam est vendue sous sa forme sèche et recroquevillée. On la nomme plante de la résurrection du fait de sa capacité à revivre en la réhydratant. D’un poids équivalent à 25 grammes, il suffit de la tremper dans un bol d’eau. Au bout de quelques heures, elle va commencer à redéployer ces rameaux. Elle pourra même retrouver une apparence verte sur certaines de ses branches. 

Du coup, deux solutions s’offrent à vous :

  • Sous forme de décoction, il convient de laisser reposer les branches quelques heures au cœur de l’eau. Récupérez ensuite le liquide pour en boire deux tasses par jour. Cette méthode est la plus économique.
  • Consommez-la sous forme de tisane en coupant de petites branches à faire bouillir dans l’eau. Cependant, à partir de ce procédé, les branches sont utilisables une seule fois.

Avis Avis (0)

Basé sur 0 avis - 0 1 2 3 4 0/5
Filtre:
0 1 2 3 4 (0)
0 1 2 3 0 (0)
0 1 2 0 1 (0)
0 1 0 1 2 (0)
0 0 1 2 3 (0)